Vendredi 24 janvier, à 22h44, le ciel accueillera la première nouvelle lune de l’année et de la décennie. Une nouvelle lune libératrice, dans la continuité de la lunaison capricorne, qui s’est révélée extrêmement puissante et marquée par l’intensité transformatrice de Pluton.

Au programme du verseau : libération, révolution, humanisme

 

Le verseau, dernier signe d’air du zodiaque, est celui qui élève cet élément à son plus haut niveau vibratoire. C’est l’air mature, celui qui va au-delà de la connaissance des gémeaux, au-delà de la préoccupation relationnelle de la balance et cherche à amener ces thématiques sur le terrain du collectif, dans une quête permanente d’améliorer les choses pour lui-même mais surtout pour le monde. A la différence de la vierge, qui est également dans cette dynamique d’amélioration, le verseau ne cherche pas à s’appuyer sur l’existant, qu’il juge souvent dépassé, mais au contraire à créer la nouveauté, à inventer, à innover, à révolutionner en profondeur le domaine qu’il cherche à transformer. Régi par Uranus, c’est un signe profondément tourné vers le futur, qui ne s’embarrasse pas de sentiments ni d’une quelconque nostalgie et n’a de cesse d’apporter sa contribution à la création d’un monde meilleur.

Le verseau est considéré comme le libérateur du zodiaque, le briseur de chaînes, celui qui, dans cette volonté immuable de transformation du monde dans lequel il évolue, n’hésite pas à sortir des carcans et à apporter une vision nouvelle, loin des schémas parfois enfermants du capricorne, son prédécesseur, dont il fuit l’énergie avec force.

Pour réaliser cette mission qui l’habite, le verseau peut compter sur sa grande intelligence, sa vivacité et l’objectivité naturelle des signes d’air, qui, cultivée à l’excès, peut lui conférer un certain détachement vis-à-vis de ses émotions, une apparente froideur. C’est pourtant le signe de l’humanisme, profondément attaché aux philosophies qui maintiennent l’humain au centre des questionnements et des préoccupations.

Quelles graines semer à la saison du verseau ?

 

Lorsque le premier croissant de lune sera de nouveau visible dans le ciel, le lundi 27 en début d’après-midi, le moment sera venu de poser nos intentions.

En verseau, les intentions suivantes sont plus particulièrement favorisées : l’innovation, les idées avant-gardistes, la créativité, l’esprit de fraternité, les projets à visée collective, la co-création, la libération de nos vieux schémas et de nos carcans, la transformation de nos habitudes et de nos croyances, l’évolution personnelle, la contribution à l’évolution du monde et des mentalités, l’expression de notre différence et de notre individualité, le changement de regard sur les choses

L’invitation de cette lunaison :

poursuivre la transformation de nos bases relationnelles

 

Cette nouvelle lune s’inscrit pleinement dans la suite de la précédente. La conjonction Pluton/Saturne, bien que n’étant plus exacte, est toujours à l’œuvre, les deux planètes n’étant séparées que par un petit degré. Trop peu pour qu’elles suivent chacune leur chemin. Elles continuent donc, main dans la main, à faire le tri de nos structures obsolètes, à transformer nos bases, à clôturer certains chapitres de notre histoire, parfois dans une fluidité naturelle, parfois dans la douleur, selon la façon dont nous résistons à cet élan, que nous pourrions comparer à celui de l’Arcane sans Nom du tarot de Marseille.

En verseau, cette nouvelle lune nous invite, en premier lieu, à poursuivre ce travail de libération, à nous autoriser à couper des liens parfois toxiques, à rompre avec certains fonctionnements, à nous affranchir de nos carcans. Alors que le capricorne peut nous relier au passé et à un certain traditionalisme, le verseau nous invite au contraire à regarder le futur. A nous appuyer sur l’idéal de vie que nous souhaitons mettre en place pour procéder à ces transformations profondes.

L’ascendant balance du thème nous indique une nouvelle lune fortement axée sur la quête d’une vie relationnelle harmonieuse et équilibrée. En sextile à Chiron (astéroïde symbolisant la blessure) et à la Lune Noire (point fictif du ciel en lien avec notre ombre et notre dualité intérieure), qui sont conjoints au descendant et en bélier, les luminaires nous demandent donc de dépasser les blessures en lien avec notre individualité, avec notre affirmation. La présence de ces deux éléments karmiques au descendant, un point important du thème lié aux relations, renforce la proposition de l’ascendant balance et nous demande de libérer les émotions liées aux relations, les mémoires en lien avec des blessures de rejet et d’humiliation.

A la transition entre la maison IV et la maison V du thème de nouvelle lune, les luminaires nous parlent donc d’un affranchissement en lien avec notre enfance, notre foyer et des émotions, probablement issues de notre enfance, que nous avons profondément enfouies et que la conjonction peut faire remonter à la surface, dans cette dynamique de nettoyage qui la caractérise. En psycho-généalogie, la maison IV est reliée à l’héritage du père et la maison V à celui des grands-parents paternels. Pour certains, les émotions enkystées en lien avec la lignée paternelle pourraient donc se manifester, invitant à ancrer encore plus profondément ce travail de libération.

Le déffi de cette nouvelle lune :

s’autoriser à vivre pleinement les transformations

 

Uranus, maître du verseau et donc de la nouvelle lune, est au carré de cette nouvelle lune.

Cet aspect de tension est un puissant potentiel d’évolution mais nécessite, dans un premier temps, d’intégrer les besoins inhérents aux fonctions psychologiques impliquées dans ce tiraillement.

Alors que le Soleil et la Lune, profondément constitutifs de notre être, nous demandent d’évoluer et de nous libérer de l’ancien, Uranus est dans un signe profondément attaché à sa sécurité, aux traditions, à l’héritage familial, aux habitudes… Les transformations uraniennes peuvent donc être freinées dans ce signe fixe, qui est probablement celui qui résiste le plus au changement, qui peut mettre toute son énergie à maintenir en place ce qui est, afin de préserver la sécurité (illusoire) qu’il a bâtie autour de lui.

Aussi, le défi de cette nouvelle lune va être, comme à la lunaison précédente, d’accepter ce changement proposé par les astres. De ne pas résister, de ne pas s’accrocher avec force à ce qui est, de s’en remettre à la Vie avec foi tout en respectant la difficulté du taureau à tourner la page.

La ressource de cette nouvelle lune :

la visualisation et le pardon

 

Mercure, planète qui régit la pensée, est également en verseau, nous connectant donc à cet idéal auquel nous aspirons. Dans ce signe, la pensée se veut libérée des conditionnements et orientée vers l’évolution et le futur. Mercure s’inscrit donc en soutien de l’invitation de la nouvelle lune et nous invite à ancrer cette vision que nous souhaitons mettre en place. Pourquoi pas en la visualisant, en la posant sur le papier, en la dessinant,… ? A l’image du verseau, ne nous embarrassons pas de carcans et autorisons-nous à utiliser tous les moyens qui nous inspirent pour nous raccorder aux intentions que nous formulons pour cette nouvelle vie que nous créons.

Afin d’apaiser les craintes du taureau, nous pouvons également nous relier à son énergie, en prenant du temps pour nous, en nous reliant aux plaisirs simples de la vie, en nous autorisant à faire des pauses dans ce processus intense, pour permettre à notre psyché d’intégrer progressivement les pages tournées et celles qui s’ouvrent à nous.

De même, l’ascendant balance nous invite à cet équilibre, à cultiver l’harmonie et la sérénité, la légèreté de l’élément air. Les énergies capricorniennes peuvent être lourdes et il est parfois bon de savoir relâcher la pression, en faisant une activité qui nous nourrit et nous apaise.

Avec ces deux signes, régis par Vénus, la ressource semble évidente : la planète de l’amour et des relations est en poissons, conjointe à Neptune (maître des poissons). Elle respire donc la compassion, l’empathie mais surtout le pardon. Face aux émotions qui refont surface, aux blessures du passé qui sont réactivées, le pardon est une ressource essentielle. Pardonner, ce n’est pas effacer, ce n’est pas oublier, ni encore cautionner ce qui a pu se passer. On pardonne avant tout pour soi-même, pour se libérer de l’impact énergétique de la blessure, qui entrave généralement notre vie tant que l’on n’a pas franchi le cap du pardon. Rien ne nous oblige à renouer avec la personne, ni même à lui exprimer explicitement ce pardon. Pardonner, c’est s’autoriser à refermer la porte sur l’événement et à avancer. Aussi difficile soit-il, le pardon est une vraie clé de libération et il trouve donc pleinement sa place dans cette lunaison, qui nous propose de franchir un pas dans la métamorphose de nos structures relationnelles.

C’est donc une nouvelle lune encore une fois puissante, fortement empreinte des énergies verseau et capricorne, qui nous propose de poursuivre le travail de transformation et de libération pour être pleinement nous-mêmes ! Je vous souhaite une nouvelle lune douce, lumineuse et évolutive !

Qui se cache derrière ces mots ?

Je m’appelle Christelle et j’accompagne, grâce à l’astrologie, au tarot et aux oracles, les personnes qui souhaitent avancer sur leur chemin d’évolution, dénouer des blocages et accéder à leurs ressources intérieures, à leur potentiel et à leur magie. J’ai à cœur de transmettre l’essence même de l’astrologie humaniste : tout ce dont vous avez besoin est en vous ! Les énergies du ciel sont des boussoles extraordinaires, qui nous orientent sans jamais nous imposer de direction à suivre. C’est en cela que l’astrologie est un formidable outil d’évolution et de développement personnel. Ma philosophie de vie et d’accompagnement : Le cœur sur la Lune, la tête dans les étoiles et les pieds sur terre !

Qu’est-ce que bloomôwly ?

bloomôwly est un blog permettant aux Sorcières Modernes de s’exprimer en toute liberté. Vous y retrouverez des interviews de ces femmes, issues de professions diverses et aux croyances hétéroclites. Vous retrouverez également régulièrement des « articles invités » sur des thèmes divers et variés tenant à cœur aux autrices. Enfin, le partage étant l’une des valeurs phares du blog, vous trouverez sur bloomôwly des conseils, de l’aide et des réflexions liées à la spiritualité, à l’ésotérisme, à la nature et au féminin.